Commission santé du Parti communiste français

Commission santé du Parti communiste français
Accueil > Les publications
 

Abonnez vous aux Cahiers de Santé Publique et de protection sociale

le 10 June 2016

Abonnez vous aux Cahiers de Santé Publique et de protection sociale

Tous les renseignements pour s'abonner en cliquant ici

Les Cahiers de santé publique et de protection sociale

Les cahiers de santé publique et de protection sociale sont en ligne sur le site de la Fondation Gabriel Peri

Tous les renseignements pour s'abonner en cliquant ici

Les Cahiers de Santé Publique et de Protection Sociale sont maintenant en ligne sur le site de la fondation Gabriel Peri. Vous pouvez les retrouver en cliquant ici.

 

Plein Temps - janvier 2019 - De la colère à l'espoir !

le 10 January 2019

A l’occasion de notre présentation des voeux 2018, nous indiquions : « Soyons réalistes, demandons la lutte». Qui peut nier que les luttes furent nombreuses, diverses, fortes, déterminées, forces de propositions,
portées par la jeunesse (lycées, IUT, facultés), les femmes, les cheminot-e-s, la fonction publique, les routiers, les métallos, les sidérurgistes, les robes noires, les blouses blanches, les policiers…et les retraité-e-s. Les retraité-e-s en permanence présents en nombre dans toutes les mobilisations, expliquant les propositions, les revendications, les raisons des mobilisations.
Puis, il y eu les gilets jaunes !
Et comme l’écrit J.E Ducoin dans l’Humanité : « Décembre 2018 : tout paraît méconnaissable, nouveau, étrange à bien des égards, et pourtant enthousiasmant. Comme un parfum d’irréversible. Comme si, par les nuées jaunes, nous assistions à un retour de la politique citoyenne, mais sans en avoir l’air, en tous les cas pas de manière “classique”. Cela nous perturbe ? C’est normal. Qui peut prétendre ne pas l’être, en pareil moment ? Il suffit de voir Paris vaciller. Et se dire qu’il était inimaginable d’imaginer la capitale de la France
ressembler à une ville morte un week-end après l’autre, sans courses de Noël ni touristes tranquilles. Et il suffit, dans le même temps, de regarder cette présidence acculée, dépassée, quasi crépusculaire, se transformant en pouvoir d’opérette tenté par la militarisation et la répression aveugle, pour comprendre que l’affaire est d’une extrême urgence sociale, mais aussi ultra politique…».
Oui, ultra politique permettant de transformer la colère en l’espoir d’une société juste, solidaire, humaine, pour peu que s’éclaire l’idée que les moyens existent pour construire ensemble une alternative communiste.
Meilleurs voeux 2019.
 

 
 

Les articles de ce numéro à lire en ligne