Commission santé du Parti communiste français

Commission santé du Parti communiste français
Accueil
 

100%sécu

Abonnez vous aux Cahiers de Santé Publique et de protection sociale

 
 
 

Les coopérations internationales en matière de santé.

 

Propositions :

  • Un nouveau rôle pour l’OMS

  • Une forte coopération pour former des professionnels de santé

  • Une nouvelle politique internationale du médicament

Ayant inventé et fait vivre la Sécurité sociale et un système de protection sociale performant, la France a une place spécifique à tenir en terme de coopération internationale sur la santé. Attachés à un internationalisme progressiste, nous sommes porteurs d’exigences en termes de coopération internationale. Le rayonnement de la France a tout à y gagner.

 

Agir concrètement pour réduire les inégalités de santé dans le monde

Une nouvelle politique mondiale de santé est à inventer. Une politique basée sur la coopération plutôt que la concurrence, sur la satisfaction des besoins des populations plutôt que sur les profits des actionnaires. Un nouveau rôle de l’Organisation mondiale de la santé est à inventer et à promouvoir. En effet, nous en sommes au Moyen Âge de la mondialisation des droits fondamentaux de l’Humanité. Il faut en finir avec les rapports de domination des pays riches sur les pays pauvres. Au plan mondial, cela suppose notamment la création et le développement des systèmes de prévention, de soins et de protection sociale pour tous. L’extension des systèmes favorisant l’égalité face aux risques et la gratuité des soins constituent une priorité. Les services publics ont sur l’ensemble de ces dimensions un rôle prépondérant à jouer.

La lutte contre les grandes maladies, notamment le sida, le paludisme et la tuberculose, doit constituer une priorité majeure des organisations internationales et des États. Les ravages humains et sociaux mettent en effet en péril le développement présent et à venir des pays pauvres, et déséquilibrent les États et les sociétés de nombreux pays du Sud et d’Asie.

Les avancées des dernières années, notamment la création du Fonds mondial de lutte contre le sida, le paludisme et la tuberculose, sont loin, très loin de répondre aux besoins, et leurs résultats sont décevants. L’OMS devrait être dotée de moyens élargis pour développer les grandes campagnes de santé publique, l’aide à l’émergence de systèmes de santé et le développement de systèmes de protection sociale. Ces programmes mondiaux devraient être concomitants avec les mobilisations contre les grandes épidémies.

La création d’une caisse de sécurité médicale, celle aussi d’un fonds thérapeutique international, la mise en conformité avec la convention sur la biodiversité des Nations Unies de 1990, permettraient – comme les grandes puissances savent le faire pour sauver la finance – de mutualiser les moyens pour sauver des millions de vies.

Coopération dans le domaine de la formation des professionnels de santé

Il faut inventer de nouveaux modes de coopérations dans le domaine de la formation des professionnels de santé et en finir avec les formes de « pillages » des intellectuels des pays les plus pauvres par les grandes puissances économiques de la planète. Ces nouvelles coopérations doivent être réellement mutuellement avantageuses au niveau des formations professionnelles.

Du nouveau de manière urgente sur les médicaments aussi !

Les molécules indispensables à la survie des populations (médicaments du sida, Grippe aviaire, etc. ...) pourraient être classées Patrimoine de l’Humanité. La création d’une caisse de sécurité médicale, celle aussi d’un fonds thérapeutique international, la mise en conformité avec la convention sur la biodiversité des Nations Unies de 1990, permettraient de mettre à la disposition de pays les molécules les plus chères par un système de péréquation du prix au plan mondial.

En matière de recherche, il faut investir davantage et constituer, au plan national, européen et mondial, des pôles publics, capables de mutualiser les moyens, par exemple pour le développement des recherches sur les maladies rares. Concernant le médicament, il faut immédiatement multiplier les exceptions aux règles de la propriété intellectuelle. Et, il faut revoir profondément les systèmes de brevets et de commercialisation médicale, limiter les pouvoirs de l’industrie pharmaceutique face aux États, contraindre celle-ci à répondre aux immenses besoins.

Des moyens pour les équipes participant aux missions internationales

Le système sanitaire français est souvent mis à contribution pour des missions internationales. Il est important que les moyens humains, techniques et financiers à la hauteur soient mis à disposition des équipes intervenant sur le terrain.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 

Actualités

  • Projets régionaux de santé : STOPPONS la catastrophe sanitaire qui s’installe !

    Le Parti communiste Français salue et prend toute sa place dans les luttes qui se multiplient pour la défense du service public de santé : personnels des hôpitaux et des EHPAD en danger et catastrophés du service...
  • Plein Temps - avril 2018 - Au printemps, à quoi rêves tu ?

    En avril 2017, le candidat E Macron écrivait aux retraité-e-s : « Je m’engage par ailleurs à vous permettre de bien vivre et de bien vieillir, en bonne santé et en sécurité… ». En fait, sa...
  • Frappes militaires légitimes ?

    Je ne considère pas des « frappes militaires légitimes », dans n’importe quel pays, dès lors que l’ONU n’a pas donné son accord. Il revient au Conseil de Sécurité de l’ONU, et à lui...
  • Syrie une nouvelle escalade guerrière sans espoir

    Après le très probable bombardement chimique  particulièrement ignominieux, effectué  par le régime syrien  sur la population de la Ghouta, les Etats-Unis, le Royaume-Uni  et la France viennent de...
  • Le régime d’Abidjan s’acharne contre Samba David. Exigeons sa libération.

    Samba David est le président de la Coalition des Indignés, organisation partie intégrante du mouvement social en Côte d’Ivoire. Il a été emprisonné par le régime en 2015 au seul motif qu'il est un opposant....
  • Gaza : Faire cesser immédiatement les exactions du gouvernement israélien

    Depuis le 30 mars dernier, le gouvernement israélien a encore franchi un pas dans l’illégalité. Ce jour-là, comme chaque année, des dizaines de milliers de Gazaouis ont manifesté pacifiquement pour commémorer la...
  • Colombie: Attaque dangereuse contre la paix

    Jesus Santrich, l'un des anciens négociateurs de paix de l'ex-guérilla des FARC, a été interpellé ce lundi 9 avril en Colombie. Les États-Unis qui le soupçonnent de trafic de drogue demandent son extradition....
  • Course aux armements

    Le Parlement doit débattre de la question des ventes d’armes et du traité d’interdiction des armes nucléaires adopté par l’ONU. Sur la période 2013-2017, les ventes d’armes dans le monde ont...
  • Brésil : la communauté internationale, la France ne peuvent rester muettes

    Ce mercredi, la Cour suprême brésilienne a rejeté la demande de l'ex-Président Luiz Inácio Lula da Silva de rester en liberté tant que tous ses recours contre sa peine d'emprisonnement n'étaient pas épuisés...
  • LRI - avril 2018

    Lettre des relations internationales (février 2017)   LETTRE DES RELATIONS INTERNATIONALES - AVRIL 2018 Lire plus de publications sur Calaméo   Sommaire: Moyen-Orient : un sursaut citoyen nécessaire...

Actualités

  • Projets régionaux de santé : STOPPONS la catastrophe sanitaire qui s’installe !

    Le Parti communiste Français salue et prend toute sa place dans les luttes qui se multiplient pour la défense du service public de santé : personnels des hôpitaux et des EHPAD en danger et catastrophés du service...
  • Plein Temps - avril 2018 - Au printemps, à quoi rêves tu ?

    En avril 2017, le candidat E Macron écrivait aux retraité-e-s : « Je m’engage par ailleurs à vous permettre de bien vivre et de bien vieillir, en bonne santé et en sécurité… ». En fait, sa...
  • Frappes militaires légitimes ?

    Je ne considère pas des « frappes militaires légitimes », dans n’importe quel pays, dès lors que l’ONU n’a pas donné son accord. Il revient au Conseil de Sécurité de l’ONU, et à lui...
  • Syrie une nouvelle escalade guerrière sans espoir

    Après le très probable bombardement chimique  particulièrement ignominieux, effectué  par le régime syrien  sur la population de la Ghouta, les Etats-Unis, le Royaume-Uni  et la France viennent de...
  • Le régime d’Abidjan s’acharne contre Samba David. Exigeons sa libération.

    Samba David est le président de la Coalition des Indignés, organisation partie intégrante du mouvement social en Côte d’Ivoire. Il a été emprisonné par le régime en 2015 au seul motif qu'il est un opposant....
  • Gaza : Faire cesser immédiatement les exactions du gouvernement israélien

    Depuis le 30 mars dernier, le gouvernement israélien a encore franchi un pas dans l’illégalité. Ce jour-là, comme chaque année, des dizaines de milliers de Gazaouis ont manifesté pacifiquement pour commémorer la...
  • Colombie: Attaque dangereuse contre la paix

    Jesus Santrich, l'un des anciens négociateurs de paix de l'ex-guérilla des FARC, a été interpellé ce lundi 9 avril en Colombie. Les États-Unis qui le soupçonnent de trafic de drogue demandent son extradition....
  • Course aux armements

    Le Parlement doit débattre de la question des ventes d’armes et du traité d’interdiction des armes nucléaires adopté par l’ONU. Sur la période 2013-2017, les ventes d’armes dans le monde ont...
  • Brésil : la communauté internationale, la France ne peuvent rester muettes

    Ce mercredi, la Cour suprême brésilienne a rejeté la demande de l'ex-Président Luiz Inácio Lula da Silva de rester en liberté tant que tous ses recours contre sa peine d'emprisonnement n'étaient pas épuisés...
  • LRI - avril 2018

    Lettre des relations internationales (février 2017)   LETTRE DES RELATIONS INTERNATIONALES - AVRIL 2018 Lire plus de publications sur Calaméo   Sommaire: Moyen-Orient : un sursaut citoyen nécessaire...