Commission santé du Parti communiste français

Commission santé du Parti communiste français
Accueil > Les publications
 

Abonnez vous aux Cahiers de Santé Publique et de protection sociale

le 10 juin 2016

Abonnez vous aux Cahiers de Santé Publique et de protection sociale

Tous les renseignements pour s'abonner en cliquant ici

Les Cahiers de santé publique et de protection sociale

Les cahiers de santé publique et de protection sociale sont en ligne sur le site de la Fondation Gabriel Peri

Tous les renseignements pour s'abonner en cliquant ici

Les Cahiers de Santé Publique et de Protection Sociale sont maintenant en ligne sur le site de la fondation Gabriel Peri. Vous pouvez les retrouver en cliquant ici.

 

Plein Temps - mars 2014

le 28 February 2014

Les 23 et 30 mars 2014 se tiendront les élections municipales. Les retraité-e-s ont intérêt à faire entendre leur voix pour peser, en convergence avec les salarié-e-s et les privé-e-s d’emploi, sur les décisions les concernant.
Les élections municipales sont les élections de proximité. C’est dans la commune qu’une partie des questions liées au vieillissement peuvent trouver des réponses, notamment dans les domaines de la vie active et solidaire, du bien vivre, des loisirs et de l’accompagnement du vieillissement.
S’appuyer sur des élu-e-s communistes et Front de gauche est important pour avoir les réponses adaptées à ces exigences.
La vie dans la commune est faite d’un ensemble de rapports qui conditionnent le bien être, le bien vivre. Certes, la commune ne peut à elle seule résoudre tous les problèmes, mais elle peut être un lieu de
résistance, un lieu d’actions collectives, notamment là où le poids des forces progressistes est important.
La commune est le lieu primordial pour le maintien du lien social.Elle permet d’agir contre l’isolement, la fracture intergénérationnelle, pour l’accès aux soins, aux loisirs et à la culture.
Elle aide à développer sa citoyenneté et être acteur de la vie sociale. Les retraité-e-s sont  massivement investi-e-s dans le bénévolat, dans les associations, dans les activités politiques et syndicales. Les retraité-e-s présent-e-s auprès de leurs enfants et petits enfants ne sont pas une charge pour la société, mais sont, par contre, indispensables à son bon fonctionnement.
C’est dans la commune que des réponses peuvent être apportées aux questions du vieillissement, notamment pour garantir le plus longtemps possible l’autonomie.
Cela suppose une autre qualité de l’habitât permettant le maintien à domicile, dans des conditions supportables, et éventuellement l’accès à des établissements spécialisés dont le coût doit tenir compte des ressources de la personne sans être une charge pour ses enfants ou petits enfants.
Pour les élections municipales des 23 et 30 mars prochains : votez PCF/Front de gauche ou pour les listes d’union de la gauche, c’est s’ouvrir des espaces de progrès et de résistance.

 
 

Les articles de ce numéro à lire en ligne