Commission santé et protection sociale du Parti communiste français

Commission santé et protection sociale du Parti communiste français
Accueil
 

100%sécu

Abonnez vous aux Cahiers de Santé Publique et de protection sociale

 

Globule Rouge - spécial fête Huma 2014 - La sécurité sociale, ça urge !

le 04 September 2014

L'autoritarisme du changement de gouvernement de la fin août est caractéristique du choix du tandem de l’excécutif de museler toute opposition à leur politique de renoncement face au capital. L’ovation du Médef
au Premier ministre montre le camp choisi par le président de la République, celui des grands patrons ! Mais
pour autant, ces derniers ne sont jamais contentés. Il en demandent toujours plus, d’exonérations, de cadeaux fiscaux, de baisse de ce qu’ils appellent les charges. Le patron du Médef avait fixé l’horizon lors de son élection, au moins 100 milliards.
Dans quelques jours, le débat parlementaire portera sur le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2015. En juillet, le gouvernement a imposé un rectificatif à la baisse pour la loi pour de 2014. Il s’agit pour lui, de transcrire le plan Valls de 50milliards d’économies dans les faits. Il y a en aura plus de la moitié sur la protection sociale si rien n’est fait pour empécher ces mauvais coups.
Cela se rajoutant à la décision inique de supprimer les cotisations employeurs pour la politique familiale. Le risque est grand de diminuer d’autant les prestations de la CNAF, c’est-à-dire de 30 milliards. Encore une ponction pour les familles...
Pour autant, ce n’est pas fatal. Rien n’oblige à cette politique de renoncement, à cette politique de poursuite et d’aggravation des lois de droite comme cela s’annonce avec la loi santé.
Une politique de gauche est possible, elle est indispensable, elle est attendue par une large majorité de la population.

Il n’est pas question d’attendre 2017, à la vitesse des coups portés par l’exécutif actuel ce serait une catastrophe sociale et économique.
C’est ici et maintenant qu’il est possible et utile d’agir pour rassembler toutes celles et tous ceux qui veulent une politique de gauche, qui veulent donner de l’espoir, qui veulent réellement s’attaquer à la finance. Le PCF est clairement engagé dans ce travail offensif, de conviction, de rassemblement. La gauche existe dans notre pays, faisons la vivre.
La Fête de l’Humanité va y contribuer !

 
 

Les articles de ce numéro à lire en ligne