Commission santé et protection sociale du Parti communiste français

Commission santé et protection sociale du Parti communiste français
Accueil > Les publications
 

Abonnez vous aux Cahiers de Santé Publique et de protection sociale

le 10 juin 2016

Abonnez vous aux Cahiers de Santé Publique et de protection sociale

Tous les renseignements pour s'abonner en cliquant ici

Les Cahiers de santé publique et de protection sociale

Les cahiers de santé publique et de protection sociale sont en ligne sur le site de la Fondation Gabriel Peri

Tous les renseignements pour s'abonner en cliquant ici

Les Cahiers de Santé Publique et de Protection Sociale sont maintenant en ligne sur le site de la fondation Gabriel Peri. Vous pouvez les retrouver en cliquant ici.

 
 
 

Globule Rouge - janvier 2015 - Une idée neuve

2015 est donc l’année du 70ème anniversaire de la Sécurité sociale.
C’est plus que jamais une idée neuve. Au moment où la barbarie s’abat en plein Paris tentant de réduire une des libertés fondamentales, la solidarité, l’unicité, la visée intergénérationnelle de la sécurité sociale sont des valeurs que nous voulons continuer à porter haut et fort.
Le Parti communiste français est totalement engagé dans cet anniversaire qui n’a rien d’une commémoration.
C’est au contraire l’affirmation que nous poursuivons ce combat pour la protection sociale solidaire, que nous combattons les logiques financières du monde de l’assurance quelque soit l’apparence qu’elles
peuvent prendre.
70 ans après, le courage politique d’Ambroise Croizat et sa visée progressiste alimentent notre positionnement et nous confortent dans la volonté de relancer le combat pour la protection sociale.
Ce que nous connaissons de la future loi santé indique que des reculs sont encore programmés. Les choix financiers du plan Valls limitent et dégradent les réponses aux besoins de santé et de prévention de la population.
L’annonce de la généralisation du tiers payant a déclenché une hostilité forte des organisations représentatives de la médecine de ville.
Notre proposition d’un remboursement à 100% des soins prescris par la sécurité sociale règle aussi la
question lourde et sensible des «restes à charge » pour les ayants-droit à la santé.
Oui, 70 ans après, la sécurité sociale est une idée d’avenir…