Commission santé du Parti communiste français

Commission santé du Parti communiste français
Accueil

La fièvre monte à Créteil

.
 
 
 
 

Un bras de fer avec l’ARS autour de la défense du service de chirurgie cardiaque du CHU H.Mondor (Créteil, Val-de-Marne)

Tel est l’enjeu de la mobilisation des hospitaliers, des élus et des usagers, rassemblés au sein d’une coordination qui n’a pas d’autres objectifs que de défendre l’un des services phares de l’Hôpital Henri Mondor. Un nouveau trophée que Claude Évin voudrait accrocher à la destructuration de l’AP-HP, mais qui rassemble toute la gauche, et même bien au-delà, puisque l’ensemble des conseillers généraux du département ont voté le voeu déposé par le Groupe communiste et républicain.

Mais « au-delà du pôle cardiovasculaire, c’est tout Mondor que l’on veut dépecer », comme l’exprime la présidente de la CME, Ariane Mallat, rappelant le poids budgétaire que représente ce service dans le CHU. Une spirale infernale qui va voir disparaître, comme un jeu de domino, emplois et services comme la neurochirurgie, avec le départ annoncé du père de la greffe du visage, le Pr Laurent Lantieri. C’est encore l’hôpital Albert Chennevier, dont on apprend par la presse la menace de disparition.

Fabien Cohen

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 

La fièvre monte à Créteil

le 10 March 2011