Commission santé du Parti communiste français

Commission santé du Parti communiste français
Accueil > Les publications
 

Abonnez vous aux Cahiers de Santé Publique et de protection sociale

le 10 juin 2016

Abonnez vous aux Cahiers de Santé Publique et de protection sociale

Tous les renseignements pour s'abonner en cliquant ici

Les Cahiers de santé publique et de protection sociale

Les cahiers de santé publique et de protection sociale sont en ligne sur le site de la Fondation Gabriel Peri

Tous les renseignements pour s'abonner en cliquant ici

Les Cahiers de Santé Publique et de Protection Sociale sont maintenant en ligne sur le site de la fondation Gabriel Peri. Vous pouvez les retrouver en cliquant ici.

 
 
 

Globule Rouge - janvier 2017 - Pour une protection sociale et un système de santé du XXIème siécle

Alors que les mesures de restructuration à l’hôpital public ont compliqué la réponse à l’épidémie de grippe, les candidats de la droite comme du centre choisissent d’attaquer la Sécurité sociale.

Opposé à tout ce qui vise à financiariser tout ou partie de la protection sociale et aggraver les inégalités d’accès aux soins, le PCF défend l’idée qu’il est non seulement possible de préserver l’existant, mais d’aller résolument vers le 100% sécu, un remboursement à 100% par la sécurité sociale des soins prescrits.
Oui, la Sécurité sociale solidaire est un outil d’avenir. Oui, il est le seul apte à maintenir la solidarité sociale et
intergénérationnelle entre les biens portants et les malades comme développer la prévention.
Nous portons une Sécurité sociale unique et universelle, dirigée par un conseil d’administration élu.
Les moyens financiers existent basés sur le principe «chacun cotise selon ses moyens et reçoit selon ses
besoins ». Par exemple, nous proposons de revenir sur les exonérations de cotisations patronales,
de créer une cotisation sur les revenus financiers, de lutter contre la fraude sociale des patrons, contre l’évasion fiscale…
Nous avons refusé les lois Bachelot et Touraine avec leurs suppressions d’emplois, d’activités, leurs fermetures de services, leurs regroupements autoritaires dans tous les secteurs de la santé, du médico-social et du social, comme leur démantèlement de la psychiatrie publique et son instrumentalisation sécuritaire.
Nous refusons l’application de critères de rentabilité financière à l’hôpital, la privatisation des activités et des établissements publics.
Nous savons qu’il n’y a rien de bon à attendre des projets de la droite et du centre, encore moins de l’extrême
droite.
Au contraire, nos propositions permettent un accès aux soins de proximité, partout et à tout instant ; de supprimer tout type de franchises, forfaits ou autres dépassements d’honoraires comme de déremboursements de médicaments ; de développer les services publics de santé tant hospitaliers qu’ambulatoires ou médicosociaux sur tout le territoire, dotés de moyens suffisants pour répondre aux besoins de toute la population; de se doter d’une véritable médecine scolaire, du travail, et de la PMI ; d’avoir un secteur psychiatrique public coordonnant et assurant la continuité des soins.
Toutes les initiatives de rencontres publiques, de comités de défense, de rassemblements sont utiles pour faire connaitre et porter nos propositions pour une santé et une protection sociale solidaires pour toutes et tous.