Commission santé du Parti communiste français

Commission santé du Parti communiste français
Accueil > Les publications
 

Abonnez vous aux Cahiers de Santé Publique et de protection sociale

le 10 juin 2016

Abonnez vous aux Cahiers de Santé Publique et de protection sociale

Tous les renseignements pour s'abonner en cliquant ici

Les Cahiers de santé publique et de protection sociale

Les cahiers de santé publique et de protection sociale sont en ligne sur le site de la Fondation Gabriel Peri

Tous les renseignements pour s'abonner en cliquant ici

Les Cahiers de Santé Publique et de Protection Sociale sont maintenant en ligne sur le site de la fondation Gabriel Peri. Vous pouvez les retrouver en cliquant ici.

 

Plein Temps - décembre 2017 - Pour 2018 demandons ... la lutte !

le 18 December 2017

Le président de la Phynance E Macron ne cesse de remettre en cause le pacte social, d’opposer les générations entre elles, imposant un recul à toute la société. Retraité-e-s, nous serions des nanti-e-s qu’il faut raquetter : CSG, CASA, TVA, AGIRC- ARRCO, APL, PLFSS, sous les sigles, les attaques tous azimuts, pour supprimer, notamment, l’ISF (impôt sur la fortune) des riches et respecter les critères de l’Europe.

Une génération privilégiée ?

Et pourtant, à la libération, elles et ils ont dû se retrousser les manches, travailler plus de quarante huit heures par semaine, dans des conditions de grande pénibilité.

Un niveau de vie supérieur ?
Elles et ils, par leur travail, ont un niveau de vie équivalent à celui des 25-60 ans. La volonté d’E.Macron est de prendre 20% du pouvoir d’achat des retraitée-s d’ici à 2035 afin de diminuer les dépenses publiques. Comment vivre dignement sa retraite dans ces conditions, alors que déjà 1,2 millions de retraité-e-s
vivent sous le seuil de pauvreté ?

« En même temps », à la demande du MEDEF, E.Macron veut imposer une réforme des retraites à pensions insécurisées et individualisées à la place du système actuel à pensions définies et solidaires, comportant des droits collectifs.
Cependant, J.P.Delevoye, le haut-commissaire à la réforme des retraites, vient d’indiquer qu’il veut se donner le temps de consulter tous les partenaires sociaux, tous les régimes, afin de dégager un consensus maximal. La loi serait reportée à 2019 après les élections européennes. Cela montre la crainte de ce
gouvernement face au mouvement social.
Oui, il est possible de se rassembler, d’expliquer, de débattre, d’alternatives et de les faire prendre en
compte par la lutte unitaire. L’assemblée des animateurs et animatrices de section du 18 novembre
dernier, a proposé la feuille de route pour le congrès extraordinaire du PCF en novembre 2018.
La préparation d’états généraux du progrès social, avec un premier rendez-vous le 3 février à Paris et le lancement d’une plateforme rassemblement, alternative à la politique du président de la République, seront un carrefour de convergences de toutes les luttes.
La feuille de route adoptée propose également une série d’initiatives d’envergure qui feront à la fois actions concrètes, luttes politiques et champs nouveaux d’expérimentations.
« Rien n’est simple et tout est possible ». Pierre Laurent fixe ainsi l’ambition d’un congrès où les communistes sont invité-e-s à réinventer leur combat et leur parti.
En se souhaitant tous nos voeux de bonheur et de bonne santé pour 2018, soyons réalistes : demandons la lu…tte.

 
 

Les articles de ce numéro à lire en ligne