Commission santé du Parti communiste français

Commission santé du Parti communiste français
Accueil > Les publications
 

Abonnez vous aux Cahiers de Santé Publique et de protection sociale

le 10 juin 2016

Abonnez vous aux Cahiers de Santé Publique et de protection sociale

Tous les renseignements pour s'abonner en cliquant ici

Les Cahiers de santé publique et de protection sociale

Les cahiers de santé publique et de protection sociale sont en ligne sur le site de la Fondation Gabriel Peri

Tous les renseignements pour s'abonner en cliquant ici

Les Cahiers de Santé Publique et de Protection Sociale sont maintenant en ligne sur le site de la fondation Gabriel Peri. Vous pouvez les retrouver en cliquant ici.

 

A coeur ouvert - troisième trimestre 2013

le 06 October 2013

La retraite à 60 ans à taux plein, oui, tout de suite !

Le projet présenté par le gouvernement est marqué par la poursuite des réformes régressives de la droite avec l’augmentation de la durée de cotisation, le recul de fait de l’âge réel de départ, aucune remise en cause des autres dispositions des réformes précédentes, donc une diminution des pensions. Il n’y a pas le retour à l’âge ouvrant droit au départ en retraite à 60 ans !
Les quelques mesures annoncées concernant l’apprentissage, le compte pénibilité, les années d’études doivent être précisées avant de pouvoir les considérer comme positives, mais elles ne compenseront pas la poursuite de l’augmentation de la durée de cotisation.
Concernant le financement, le ministre des Finances a vendu le morceau lors de l’université du Medef : l’augmentation de la cotisation employeurs sera compensée, et au-delà, par une baisse des cotisations employeurs de la politique familiale. Le financement n’est donc pas partagé, seuls les actifs et les retraité-e-s vont payer !
Il s’agit de choix de société. Nous portons une exigence de justice sociale avec la sécurisation du parcours
de vie de la naissance à la mort et un financement, intergénérationnel et solidaire, s’appuyant sur les richesses créées par le travail.
Le chômage, la précarité font qu’il est de plus en plus difficile d’espérer partir avec une retraite à taux plein dans le système actuel. Le recul de l’âge de départ et l’allongement du nombre d’années de cotisation ne feront qu’aggraver la situation. Lors du conflit de 2010, le mouvement social a imposé le concept de régime par répartition. Pour autant, la répartition ne suffit pas. Il est déterminant de réaffirmer notre attachement à la retraite par répartition à prestation définie !
Nous considérons que 60 ans est la bonne limite pour partir en retraite, pour avoir une nouvelle vie sociale et
personnelle. La vie ne doit pas être uniquement liée au rapport au travail. C’est une bataille idéologique que nous voulons mener avec détermination… Il est donc urgent de remettre en cause les réformes depuis 1993 et d’imposer le départ à 60 ans à taux plein.L’appel des 14 organisations de jeunesse pour la retraite confirme que c’est bien une question pour les jeunes. Le taux de fécondité actuel en France garantit la présence de cotisante-s en nombre suffisant pour les prochaines années. Les jeunes ont droit à la retraite, c’est
légitime et c’est possible !
Une idée d’avenir ? Oui, cette belle idée de la retraite, inventée par Ambroise Croizat et actualisée par le mouvement social, est plus que jamais d’avenir. Notre pays en a les moyens !
Oui, partir en retraite à taux plein à 60 ans, c’est l’avenir !

 
 

Les articles de ce numéro à lire en ligne