Commission santé du Parti communiste français

Commission santé du Parti communiste français
Accueil > Les publications
 

Abonnez vous aux Cahiers de Santé Publique et de protection sociale

le 10 juin 2016

Abonnez vous aux Cahiers de Santé Publique et de protection sociale

Tous les renseignements pour s'abonner en cliquant ici

Les Cahiers de santé publique et de protection sociale

Les cahiers de santé publique et de protection sociale sont en ligne sur le site de la Fondation Gabriel Peri

Tous les renseignements pour s'abonner en cliquant ici

Les Cahiers de Santé Publique et de Protection Sociale sont maintenant en ligne sur le site de la fondation Gabriel Peri. Vous pouvez les retrouver en cliquant ici.

 

Plein temps - novembre 2013

le 12 November 2013

Loin d’être une réforme a minima, la réforme des retraites de 2013 est une réforme d’ordre systémique qui va restructurer l’avenir du pays » nous indique Frédéric Rauch, qui précise: « La presse nationale a qualifié la réforme gouvernementale de demimesure.Elle est tout l’inverse. Cohérente avec les réformes engagées jusqu’à présent, elle participe de la construction d’un nouveau modèle social à mille lieux de l’esprit qui a bâti celui d’après guerre. Elle est un des éléments du projet de civilisation porté par le patronat en France, mais
aussi en Europe et dans le monde ».
Ainsi, ce gouvernement élu pour « Le changement, c’est maintenant », qui ne cesse de reculer à chaque claquement de doigt du patronat et de la droite, ne sait mettre en place qu’un système politique, économique et
social toujours plus libéral pour l’exclusif profit de la grande bourgeoisie et du monde de la finance.
Pourtant, l’espoir est là « qui monte aux yeux de ceux qui refusent de ramper jusqu’à la vieillesse », l’espoir d’autres systèmes possibles.
Immanuel Wallerstein, sociologue, lauréat du prix inaugural d’excellence dans la recherche et la pratique, de l’Association internationale de sociologie, considère que nous vivons une période de transition critique particulièrement brutale, opaque et du même coup difficile à analyser, sans une perspective globale et de longue durée qui replacent les évolutions nationales ou régionales dans le cadre des systèmes-monde. Immanuel Wallerstein se prononce pour le choix d’un système-monde plus démocratique et plus égalitaire : « Au cours des prochaines décennies, nous devrons, collectivement, faire un choix entre, d’une part, un nouveau système non capitaliste qui reproduirait (voire aggraverait) les trois caractéristiques essentielles du capitalisme – hiérarchie, exploitation et polarisation – et d’autre part, un nouveau système relativement démocratique et égalitaire.
L’histoire du monde, faut-il le préciser, n’a jamais connu un tel système. Mais il est possible ».

 
 

Les articles de ce numéro à lire en ligne