Commission santé du Parti communiste français

Commission santé du Parti communiste français
Accueil > Les publications
 

Abonnez vous aux Cahiers de Santé Publique et de protection sociale

le 10 juin 2016

Abonnez vous aux Cahiers de Santé Publique et de protection sociale

Tous les renseignements pour s'abonner en cliquant ici

Les Cahiers de santé publique et de protection sociale

Les cahiers de santé publique et de protection sociale sont en ligne sur le site de la Fondation Gabriel Peri

Tous les renseignements pour s'abonner en cliquant ici

Les Cahiers de Santé Publique et de Protection Sociale sont maintenant en ligne sur le site de la fondation Gabriel Peri. Vous pouvez les retrouver en cliquant ici.

 

Plein Temps - Novembre 2015 - Nos vies d'abord !

le 15 November 2015

Une nouvelle fois, les retraité-e-s se mobilisent pour exiger l’abandon des mesures régressives soutenues
par le patronat et les tenants de la finance avec la complicité du gouvernement Valls. Les retraité-e-s
agissent pour gagner des conditions de vie digne, répondant à leurs besoins.

Des mesures injustes et inefficaces
Des millions de retraités, notamment les femmes, dont les revenus sont en deçà du seuil de pauvreté, vivent les restrictions dans l’accès à la santé et aux soins, aux transports, à un logement digne, aux loisirs et à la culture.
Le durcissement des conditions d’obtention de la retraite (allongement à 63 ans pour la retraite complémentaire), le blocage des pensions depuis 3 ans (minable revalorisation de 0,1% au 1er octobre), l’alourdissement incommensurable des impôts, l’instauration de la contribution additionnelle de solidarité de 0,3%, toutes ces décisions sont injustes en aggravant encore les inégalités.
Elles sont inefficaces car, dès lors que les salariés ou les retraités ont moins d’argent pour acheter ce dont ils ont besoin, l’économie ne pourra pas repartir et le chômage continuera d’augmenter.
L’alternative existe, faisons-la vivre
Dans cette situation, avec les désillusions et les écoeurements accumulés, la droite et l’extrême droite se voient déjà au pouvoir. Elles considèrent les prochaines élections régionales de décembre comme un marchepied pour 2017 et l’occasion de faire pire encore dans la politique de recul social au profit du grand capital.
Comme le gouvernement actuel, elles conçoivent la question de la retraite et du vieillissement uniquement comme une charge économique, en témoignent les réformes Balladur et Juppé remettant en cause la retraite et la sécurité sociale.
Nous pensons que la retraite est un choix de société essentiel qui suppose d’intégrer pleinement dans les politiques publiques mises en oeuvre la notion de société pour tous les âges. Il s’agit de faire face aux
défis posés par les évolutions démographiques en poursuivant le principe d’une solidarité intergénérationnelle.
Cela implique que soient déployés les moyens financiers nécessaires et que soient accordés aux personnes âgées les pouvoirs pour faire valoir de nouveaux droits.
«nos vies…votre vie, d’abord»
C’est à partir de cette conception que nos candidats aux prochaines élections régionales abordent les questions de santé et d’accès aux soins, de sécurité sociale, d’établissements hospitaliers de proximité (EHPAD), de fiscalité, de traitement des pensions, de déplacement, d’habitat, d’accès aux services publics, à la culture et aux loisirs.
Pour battre la droite et son extrême, faire vivre une alternative d’égalité, de dignité, de citoyenneté respectueuse de l’environnement, rencontrons-nous, débattons, faisons vivre l’alternative, soutenons les listes avec les candidates et candidats communistes lors des élections régionales les 6 et 13 décembre 2015.

 
 

Les articles de ce numéro à lire en ligne