Commission santé du Parti communiste français

Commission santé du Parti communiste français
Accueil
 

100%sécu

Abonnez vous aux Cahiers de Santé Publique et de protection sociale

 
 
 

Handicap et santé

 

Propositions :

  • Etablir le principe d’une société s’adaptant aux personnes handicapées

  • Etablir un accès aux soins accessibles financièrement et physiquement

  • Soutenir les associations de handicapés

  • Renforcer le droit du travail pour les handicapés

  • Accueil des élèves et étudiants handicapés

  • Augmenter les places d’hébergement indispensable

Levons d’abord une idée reçue : qui dit handicap physique ou mental ne dit pas nécessairement « maladie » ni « état de santé aggravée », « surconsommateur » de soins et de médicaments ou encore « espérance de vie limitée ». Il n’en existe pas moins des formes de handicap causées par la maladie ; des situations de handicap qui nécessitent des soins réguliers et des traitements médicaux parfois de longues durées, voire permanents ; des déficiences qui sont susceptibles de favoriser l’apparition d’affections ou de fragilités non directement liées au handicap.

Certaines personnes peuvent mettre leur santé en jeu par méconnaissance des risques (problèmes d’accès à la prévention) ou du fait de contraintes financières (impossibilité de payer tous les soins).

Des soins inaccessibles……physiquement et financièrement !

Première difficulté pour une personne en situation de handicap : l’impossibilité de se rendre dans les lieux de soins (cabinets médicaux de généralistes ou de spécialistes, dentistes, hôpitaux, cliniques, centres de soins, centres de prévention) pour cause de bâtiments inaccessibles (escaliers, ascenseurs trop étroits, chambres inadaptées, toilettes inaccessibles etc.…). A cela s’ajoute les questions de matériels non adaptés (tables de consultation trop hautes sur lesquelles on ne peut pas monter, matériels d’imagerie médicale trop étroits et/ou trop hauts….), de l’absence d’aide humaine, du manque de formation professionnelle tout court.

Des mauvaises conditions qui créent des situations dégradantes à l’encontre de la dignité et du respect des personnes (portes ouvertes des toilettes, radios effectués en étant assis sur le sol, être porté comme de vulgaires objets sans se voir adressé la parole…), des conditions pouvant même conduire à l’aggravation du handicap ! Et que dire des repas apportés et remportés sans même qu’ils aient été consommés, simplement parce que le patient en situation de handicap ne peut pas manger seul. Ce sont des faits avérés, une forme de maltraitance.

Autre difficulté de taille. Le coût de la santé qui se transforme très vite en surcoût ingérable… Nombre de personnes en situation de handicap vivent en dessous du seuil de pauvreté. Comment alors faire face aux dépassements d’honoraires, aux franchises, aux déremboursements de médicaments, au pur et simple non remboursement de médicaments et produits dits « de confort » pourtant indispensables sans avoir les moyens de s’offrir une mutuelle ?

Le droit de savoir

« Prévenir plutôt que guérir », connaitre les risques d’une maladie et les gestes à effectuer… l’accès aux campagnes et aux lieux de prévention et / ou de dépistage ne relèvent pas de l’évidence pour les personnes en situation de handicap qui ne peuvent quitter leur domicile ou sont accueillies dans des établissements, pour les jeunes en particulier. Une nécessité pourtant : La sensibilisation et la prévention ne peuvent reposer sur le seul personnel médico-social, ni sur les parents. Autre problématique qui se pose dans tous les lieux de soins et en particulier pour les personnes accueillies dans des établissements : quel accès à l’information médicale personnelle, au dossier médical, à ses droits !

Etre en situation de handicap ne signifie pas être dans l’incapacité de comprendre et de décider, notamment en matière de soins, de traitements….. Nous voulons simplement le respect de la dignité humaine et les moyens nécessaires pour l’affirmer.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 

Actualités