Commission santé et protection sociale du Parti communiste français

Commission santé et protection sociale du Parti communiste français
Accueil > Les publications
 

Abonnez vous aux Cahiers de Santé Publique et de protection sociale

le 10 June 2016

Abonnez vous aux Cahiers de Santé Publique et de protection sociale

Tous les renseignements pour s'abonner en cliquant ici

Les Cahiers de santé publique et de protection sociale

Les cahiers de santé publique et de protection sociale sont en ligne sur le site de la Fondation Gabriel Peri

Tous les renseignements pour s'abonner en cliquant ici

Les Cahiers de Santé Publique et de Protection Sociale sont maintenant en ligne sur le site de la fondation Gabriel Peri. Vous pouvez les retrouver en cliquant ici.

 

Les publications du secteur santé

Globule Rouge

Réflexions et propositions de la Commission Santé du PCF pour une politique non marchande de la santé.

 
 

Dernier numéro

Globule Rouge- Février 2019 - Qu'est que t'as pas compris Agnès ?

le 05 March 2019

Globule Rouge- Février 2019 - Qu'est que t'as pas compris Agnès ?

En effet, qu’est-ce que n’ont pas compris Mr Macron et sa ministre de la Santé aux appels de détresse, qui s’intensifient de jours en jours, des personnels soignants, des travailleur-ses médico-sociaux, des professionnel-les de la santé, des élu-es, des mouvements sociaux actuels, des citoyen-es, quand ils
demandent toutes et tous les moyens de juste bien faire leur travail, les moyens de vivre là où bon leur semble sans crainte d’inégalités territoriales ?
Sans attendre l’examen du futur projet de loi santé qui entend « labelliser 500 à 600 hôpitaux de proximité », novlangue pour réduire drastiquement et législativement l’offre MCO (médecine, chirurgie, obstétrique) de proximité, Mme Buzin et le gouvernement Macron accélèrent la fermeture de multiples maternités ( voir p4) malgré les mobilisations, les attentes formulées dans les grands débats, les attentes des femmes. Des femmes qui, avec la casse des hôpitaux de proximité rencontrent de réelles difficultés à accéder à l’Ivg, des femmes qui représentent majoritairement, des classes populaires aux classes moyennes, le salariat de
toutes ces professions de services vitaux, que l’on trouve dans la santé et le médico-social. Dans ce rôle assigné, symbolique de lourds préjugés et clichés patriarcaux, ce salariat féminin (auxiliaires de vie, aides-
soignantes, aides puéricultrices, aides médico-psychologiques, agents des services hospitaliers...) est mal payé, précarisé, subit des cadences infernales, manque de formation. Comme pour les professions dites « intermédiaires » (infirmières, puéricultrices, sages-femmes...) elles sont sommées de « serrer les dents » au nom de l’austérité budgétaire accompagné d’un discours culpabilisateur sur la « bientraitance »
qu’exige leur métier relationnel.
Le 8 mars, journée de lutte pour le droit des femmes, le PCF sera dans les mobilisations, pour l’égalité salariale et professionnelle, pour des droits et des pouvoirs nouveaux pour tous les salarié-es et pour celles et
ceux de la santé et du médico-social, exiger des moyens à hauteur des besoins en mettant sur la table nos propositions de plans d’urgence Ehpad et hôpitaux publics.